Des réfugiés expulsés de leur seul endroit où dormir

refugees

Jeudi 21 juillet à 7 h du matin, des fourgons de police se sont rassemblés devant le foyer et des policiers en arme ont pris possession du bâtiment.

Toutes les familles se sont vues donner l’ordre de quitter les lieux dans les 10 minutes ! 4 familles ont été emmenées en centre de rétention (dont une qui a même été séparée), 2 familles dont une femme enceinte ont été mises à l’hôtel, 1 famille a été placée en assignation à résidence et 1 famille dont la mère est malade a été expulsée au Kosovo. Les autres 10 familles ont simplement reçu l’ordre de partir sans nulle part où aller : une situation terrible pour tous. La police a été hostile malgré la présence de jeunes enfants qu’ils ont critiqué à propos de la qualité de leurs habits, tout en bousculant leurs parents.

Les familles sont restées dans les Jardins de l’Europe toute la journée, à la recherche de l’ombre pour s’abriter des rayons brûlants du soleil et avec des policiers de tous côtés. Des particuliers et des associations ont fourni de l’eau et de la nourriture ainsi que des endroits où dormir le jeudi soir au moins. Plusieurs associations Françaises ont essayer de trouver des solutions de logement pour des durées plus longues. Cependant, rien n’a encore été confirmé.

Ces 10 familles ont un besoin urgent de logement à plus long terme.

Advertisements